Walter Vilain, peintre et musicien au micro d’Edmond Morrel

Rencontre dans l’atelier du peintre à Saint-Idesbald


Ecoutez Walter Vilain au micro d’Edmond Morrel (32.9 Mo)

Walter Vilain raconte sa rencontre avec Luc De Decker en 1947(3’) (3.9 Mo)

Une composition de Walter Vilain extraite de "Delvauxiana" (© Ars Audio) (2.9 Mo)

Walter Vilain, peintre et musicien au micro d'Edmond Morrel

Rencontre avec Walter Vilain, Saint Idesbald, septembre 2012.

Si d’aventure vos pas ou une nostalgie de l’enfance vous conduisent à Saint-Idesbald, arrêtez-vous sur le Strandlaan, à quelques encablures de la digue, là où le peintre Walter Vilain expose ses dernières oeuvres. Si vous avez un peu de chance, l’artiste sera là et vous racontera son travail de peintre, -il fut élève de Paul Delvaux-, mais aussi de musicien, - il fut disciple de Robert Steyaert-. Il vous racontera son enfance. Il vous dira aussi cette maison où il a été élevé par sa grand-mère, une fermette dans les dunes où l’enfant s’en allait rêver. Il évoquera aussi son oeuvre, sa première exposition en 1958, les cours qu’il reçu et ceux qu’il prodigua, ou le "Requiem" qu’il doit livrer en mars prochain pour un concert à Saint-Sulpice à Paris.

C’est tout cela que ce grand artiste me raconta un matin ensoleillé dans son atelier qui jouxte la fermette de son enfance, où un chat occupe ’toujours la meilleure place", où il me fait entendre un extrait de "Delvauxiana", un cd de mélodies et pièces pour piano composées par Walter Vilain s’inspirant de toiles de Paul Delvaux.

C’est cela que je vous propose de partager ainsi qu’une rencontre que fit Walter Vilain à 9 ans. Sa grand-mère l’avait autorisé à aller dans les dunes avec sa première boite de peintures et une toile. Alors qu’il dessinait la fermette dans les dunes, un homme s’approcha de lui, s’intéressa à son travail. L’enfant, à qui on avait recommandé de ne pas s’approcher d’inconnus, fit le fanfaron : "Vous aussi vous êtes peintre ?" L’homme sourit. "Oui, tu as deviné". Il raccompagna l’enfant dans la fermette et montra à l’enfant et à sa grand-mère quelques unes des esquisses auxquelles il travaillait, non sans se présenter au préalable : "Luc De Decker".

Ecoutez l’entretien que m’a accordé Walter Vilain, allez voir sa peinture, écouter sa musique, visiter son site : vous serez, comme moi, enchanté de rencontrer un grand artiste.


Edmond Morrel à Saint-Idesbald, atelier de Walter Vilain.

L’artiste dans son atelier


Walter Vilain dans son atelier © Jean Jauniaux

Le disque "Delvauxiana" porte les références Ars Audio 31103, est édité pour Ars Audio par le Studio Paul de Boer à Hilversum. Els Crommen (soprano), Willy Appermont (piano) et Philippe Pardonge (Violon alto) en sont les interprètes inspirés.

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast