Trois romans de Marie-Thérèse Bodart ré-édités !

Ecoutez Anne et Florence Richter au micro d’Edmond Morrel


Ecoutez Anne Richter au micro d’Edmond Morrel (51.9 Mo)

Ecoutez Florence Richter au micro d’Edmond Morrel (49.9 Mo)

Trois romans de Marie-Thérèse Bodart ré-édités !

"Les roseaux noirs", "L’autre" et "Les meubles" , trois romans de Marie Thérèse Bodart (Co-édition en coffret de de l’Académie Royale de langue et littérature française de Belgique et de la maison d’édition SAMSA)

Les événements éditoriaux mettant en valeur le patrimoine littéraire sont suffisamment rares pour que l’on salue à sa juste valeur le coffret réunissant trois romans de Marie-Thérèse Bodart. Cette initiative conjointe de l’Académie Royale de langue et littérature française de Belgique et de la maison d’édition SAMSA nous a valu une double rencontre. La fille et la petite fille de Marie-Thérèse Bodart, les écrivains Anne et florence Richter se sont prêtées , avec enthousiasme, au jeu des questions évoquant le parcours à la fois original et très actuel de l’oeuvre romanesque à nouveau disponible de celle qui fut aussi l’épouse du poète Roger Bodart. Les trois romans, datant respectivement de 1938 ("Les roseaux noirs"), 1960 ("L’aube") et 1972 ("Les Meubles"), révèlent à la fois l’évolution de la romancière dans son travail stylistique, mais aussi les constantes de son inspiration. On re-découvre aussi l’admirative préface qu’écrivit Charles Plisnier pour saluer la naissance d’une jeune romancière, déroutante et pleinement maîtresse déjà des matériaux du romancier dont "la pâture souveraine (est) le limon humain".

Nous avons rencontré Anne et Florence Richter à Bruxeles le 4 février 2015

Edmond Morrel

Pour mémoire, nous avions rencontré déjà Anne et Florence Richter pour évoquer

"La Déesse et le Pingouin" (Florence Richter)
"Ces fabuleux voyous" (Florence Richter)
""La grande pitié de la famille Zintram" (Anne Richter)
"La promenade du grand canal" (Anne Richter)
Anne Richter à propos de "La Route du sel" de Roger Bodart

Sur le site des Editions SAMSA :

Les romans principaux de Marie-Thérèse Bodart sont réunis dans ce coffret. Les Roseaux noirs (1938), histoire d’un inceste et première œuvre de l’auteur, a fait scandale à l’époque de sa parution, eut droit à une préface de Charles Plisnier qui évoque Emily Brontë et fut finaliste du prix Femina. Ses deux autres titres expriment la même préférence pour les abîmes psychologiques. Dans L’Autre (1960), les forces des ténèbres ne sont pas conjurées : les démons intérieurs s’y mêlent aux sortilèges d’un antique paganisme, au sein d’une Fagne sauvage. Les Meubles (1972) est le roman le plus insolite de l’auteur : une magie inquiétante mêlant morts et vivants y règne dans une vieille maison familiale…

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast