Rosencrantz et Guildenstern sont morts

Au Théâtre des Martyrs. Ecoutez l’interview de Daniel Scahaise et de Jacques De Decker


Rencontre Daniel Scahaise et Edmond Morrel (12.2 Mo)

Rencontre Jacques De Decker et Edmond Morrel (18 Mo)

Rosencrantz et Guildenstern sont morts

C’est par le biais d’une représentation théâtrale à la Cour du Danemark que le jeune prince Hamlet confond son oncle Claudius. Il découvre que celui-ci a assassiné le Roi avec la complicité de la Reine qu’il va ensuite épouser pour monter sur le trône. Le roi criminel confie à deux amis de Hamlet, Rosencrantz et Guildenstern, la mission de l’accompagner en Angleterre...Voilà pour "Hamlet", tragédie dans laquelle les deux personnages Rosencrantz et Guildenstern échangent en tout et pour tout une dizaine de répliques.

Shakespeare avait recours au théâtre dans le théâtre pour dévoiler la vérité.

C’est à partir de ces deux protagonistes que Tom Stoppard va imaginer la pièce qui se joue aujourd’hui au Théâtre des Martyrs. Daniel Scahaise et Jacques De Decker nous parlent de la pièce de Tom Stoppard qui se joue au Théâtre des Martyrs du 17.09 au 31.10.2009.

Le premier, qui a mis en scène ce spectacle voltigeant, drôle, intelligent, fellinien et beckettien à la fois. Daniel Scahaise nous dit ses options de mise en scène, tandis que Jacques De Decker évoque les exigences de l’adaptation des textes dramatiques. Deux rencontres à écouter avant de vous rendre Place des Martyrs et de vous laisser emporter par cette émotion en fête qu’est le théâtre lorsqu’il est porté par une troupe exceptionnelle. La scénographie, le jeu des comédiens, les prouesses grand guignolesques autant que les délires philosophiques de nos deux compères servis par une adaptation d’une fluidité exemplaire vous enchanteront !

Edmond Morrel

La présentation du spectacle par le Théâtre :

Une œuvre frondeuse, une approche moderne, inattendue et hilarante du chef- d’œuvre de Shakespeare. Ancré dans une tradition littéraire britannique qui privilégie une approche humoristique et distanciée — voire ironique — de thèmes tels que l’essence du théâtre, l’existence de Dieu ou l’homme face au pouvoir politique, Tom Stoppard a contribué au renouvellement de la dramaturgie en proposant un traitement inédit du dialogue et, au-delà, du langage.

Avec « Rosencrantz et Guildenstern sont morts » – pièce mythique – il met en scène deux personnages secondaires de "Hamlet" qui s’interrogent sur la destinée et sur notre fin inéluctable, sur la nature du théâtre.

Pièce de clowns, pièce jubilatoire et inventive, "Rosencrantz et Guildenstern sont morts" révèle un arrière-fond des plus féroces mêlé à un humour décapant. Du théâtre à l’état brut : ludique, jubilatoire, artisanal et généreux.

Avec Delphine Bertrand, Jean-Henri Compère, Jaoued Deggouj, Emmanuel Dekoninck,
Dolorès Delahaut, Christophe Destexhe, Julien De Visscher, Bernard Gahide,
Samuel Gerstmans, Youssef Khattabi, Stéphane Ledune, Bernard Marbaix,
Sylvie Perederejew, Hélène Theunissen, Laurent Tisseyre et les élèves du Conservatoire Royal de Bruxelles : Maroine Amini et Vincent Dutrannoit

Adaptation française : Jacques De Decker
Mise en scène et scénographie : Daniel Scahaise
Assistanat à la mise en scène : Julien De Visscher - Pantomimes : Jean-Louis Danvoye
Décor musical : Samuel Gerstmans - Costumes : Anne Compère
Maquillages : Laura Lamouchi - Régie/Lumière : Nicola Pavoni - Photos : Philippe Fontaine

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast