Maja Polackova : une merveilleuse artiste de la fragilité

le monde étonnant des petits bonshommes plats que Maja Polackova découpe dans les pages du quotidien belge "Le Soir".


Ecoutez Maja Polackova interviewée par Edmond Morrel et une lecture de Paul Emond (32 Mo)

Maja Polackova : une merveilleuse artiste de la fragilité

Aux cimaises du Théâtre des Martyrs , à celles du Théâtre Poème2 et dans une monographie publiée chez Devillez, l’occasion nous est donnée de nous plonger dans le monde étonnant des petits bonshommes plats que Maja Polackova découpe dans les pages du quotidien belge "Le Soir".
De ces silhouettes, l’artiste réalise des compositions inattendues, des groupes compacts, des cercles enlacés, des entrelacements ou des alignements. Elle joue des mouvements autant que des couleurs, des ensembles autant que des singuliers. Dans d’étonnants assemblages elle reconstitue les phases cruciales de la bataille de Waterloo. On voit dans ces derniers la sensibilité de la plasticienne qui nous fait trembler d’émotion et d’empathie pour les soldats de papier qu’on dirait agonisants dans la fureur, la boue, les sanglots et le sang.
C’est peut-être la matière première de cette oeuvre, du papier journal, qui donne à l’inspiration de Maja Polackova l’universelle empathie vis à vis de la fragilité des hommes.
Une artiste émouvante, sensible, attachante qui a trouvé sa manière de dire l’humanité. N’est-ce pas cela, l’art, lorsqu’il rime avec sincérité ?


Edmond Morrel

Sur Espace Livres, vous pouvez entendre l’interview de Maja Polackova agrémenté d’une lecture par Paul Emond du texte qu’il lui consacre dans la monographie publiée chez Devillez.

Les oeuvres de Maja Polackova inspirées de la pièce "La Cerisaie" sont accrochées aux cimaises du Théâtre des Martyrs du 28 janvier au 5 mars 2011, à l’occasion des représentations de la pièce dans une nouvelle adaptation française de Jacques De Decker et une mise en scène et scénographie de Daniel Scahaise.
Les Editions Didier Devillez viennent de publier une monographie consacrée à l’ensemble de l’oeuvre de Maja Polackova, agrémentée de textes inédits de Jacques De Decker, Paul Emond et Danièle Gillemon.
Enfin, des "petits bonshommes" sont accrochés aux cimaises du Théâtre Poème2.

Références de la monographie sur le site de l’éditeur :

Monographie Maja Polackova

128 pages au format 290 x 235 mm – 150 reproductions
textes de Jacques De Decker, Paul Emond,
Danièle Gillemon, Jacques Sojcher

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast