Le New York de Miles Hyman à la Galerie Champaka

Un regard superbe d’humanité et de proximité pour raconter la Grande Pomme en images


Ecoutez Miles Hyman interviewé par Edmond Morrel (21 Mo)

Le New York de Miles Hyman à la Galerie Champaka

La galerie Champaka, qui annonce si précisément son objet en le désignant de la formule inattendue « Arts de bande dessinée », accueille une double exposition jusqu’au 27 mai.

Les Editions Casterman/Lonely Planet publient des guides illustrés par des artistes auxquels il est demandé d’illustrer « leur » ville. Aux cimaises de la Galerie Champaka sont ainsi accrochées des œuvres de Schuiten qui nous montrent, à sa façon que nous connaissons la capitale de l’Europe et des œuvres de Miles Hyman dédiées à New York.

Nous avons rencontré Miles Hymanqui nous raconte son travail, son regard, sa façon de regarder la ville dont il nous restitue une vision à taille humaine, dans laquelle s’entrelacent la proximité et l’anonymat, ces deux composantes de la Grande Pomme.

A nouveau, après Yslaire dont nous avons rendu compte, la Galerie Champaka démontre combien les « Arts de bande dessinée » sont tout simplement de l’art dans le sens le plus noble et le plus émouvant de ce terme souvent galvaudé.

Edmond Morrel

Présentation sur le site de la Galerie Champaka :

NEW YORK CITY du 30 avril au 27 mai 2010
Miles Hyman connait New York depuis sa prime enfance. C’est sans doute la raison pour laquelle, en illustrant un guide (Casterman/Lonely Planet) dédié à celle qui est LA ville, il attache une importance égale au gens et à l’architecture. Cette présence humaine apporte, j’espère, d’avantage d’informations sur ce qu’est réellement chaque lieu. New York étant bouleversant et intimidant, Hyman dévoile dans ses dessins une part plus intime. Pour moi, c’est moins un livre sur la ville que sur les rencontres qu’on peut y faire. Chaque dessin exposé pose un regard humain sur l’esthétique urbaine. La lumière, la structure d’un espace, les jeux de volumes me plaisent beaucoup, mais qu’il y ait une vie dans ces lieux est extrêmement important. Le fusain et le pastel sont les outils de prédilection de Miles Hyman. L’exposition présente également des travaux antérieurs à ceux du guide. Autant de témoignages d’une liaison authentique entre l’artiste et la cité.

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast