"Histoire, forme et sens en littérature" : premier tome d’une entreprise d’exploration de la Belgique littéraire francophone

Ecoutez Marc Quaghebeur au micro d’Edmond Morrel


Ecoutez Marc Quaghebeur au micro d Edmond Morrel (83,2 Mo)

"Histoire, forme et sens en littérature", Tome I, de Marc Quaghebeur (Editions P.I.E.)

Nous avons rencontré Marc Quaghebeur à l’occasion de la publication du premier tome (d’une série qui en comptera pas moins de cinq !) de ce qui s’annonce comme "une plongée nouvelle dans l’Histoire et l’historiographie littéraire (...) de la première littératur francophone consciente d’elle-même". Ce livre est aussi une formidable bibliothèque dont le visiteur n’a qu’une hâte en lire davantage, découvrir ces titres comme "Les mystères du Congo" , signé du pseudonyme Nirep ou (re)lire le roman fondateur de la littérature belge francophone : "La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandres et ailleurs" dont le 150ème anniversaire de la publication, en 2017, espérons-le, replacera le livre de Charles De Coster dans la lumière qu’il mérite.

Edmond Morrel, le 18 juin 2016.

Sur le site de l’éditeur :

La Belgique ? Une entité pas comme les autres en Europe. La révolution de 1830 accouche d’un pays moderne. Il ne correspond pas à l’équation Langue/État/Nation.
De cette particularité surgit, en un demi-siècle seulement, la première littérature francophone consciente d’elle-même et porteuse de chefs-d’œuvre dans lesquels s’inventent des Formes issues de cette Histoire singulière.
Cette jeune littérature, qui émerge dès les années suivant la bataille de Waterloo et le Congrès de Vienne, se révèle très vite d’une grande richesse.
Dans ce premier tome d’une série de cinq, on comprendra combien les textes littéraires belges du XIXe siècle se démarquent subtilement ou ouvertement des modèles français : transgénérique et carnavalesque chez De Coster, mais aussi première fiction coloniale chez Nirep ; hantise du pictural chez Verhaeren ; questionnement de la langue chez Maeterlinck ; persistance du mythe nordique dans le dernier Eekhoud, dix ans après l’armistice de 1918 ; recours à la science-fiction chez Rosny.
Les mythes, les hantises, les singularités de cette littérature trament une cohérence que ce livre restitue ; une plongée nouvelle dans l’Histoire et l’historiographie littéraire, au-delà de l’approche canonique traditionnelle.

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast