Ghelderode à la maison autrique

Une exposition-évocation de l’écrivain schaerbeekois


Rencontre Etienne Schreder et Edmond Morrel.Exposition Ghelderode (9.5 Mo)

Rencontre TOONE VII (José Géal) et Edmond Morrel.Exposition Ghelderode (9.9 Mo)

Rencontre René Fayt et Edmond Morrel.Exposition Ghelderode (10.5 Mo)

Promenade guidée dans l’exposition "le mystère Ghelderode". Première partie (10.2 Mo)

Promenade guidée dans l’exposition "le mystère Ghelderode". Deuxième partie (13.8 Mo)

Ghelderode à la maison autrique

Exposition "Le mystère Ghelderode"
La Maison Autrique

La Maison Autrique accueille "Le Mystère Ghelderode" du 17 décembre 2008 au 3 mai 2009.

Espace Livres vous propose d’aller "entre les lignes" de l’œuvre de ce grand dramaturge...employé à la Maison Communale de Schaerbeek, affecté au grenier dans lequel reposaient les dossiers achevés et les affaires classées de la ville. Un lieu idéal pour composer une œuvre hors du commun, hors du temps.

- une promenade radiophonique dans l’exposition (guidée par la Commissaire de l’exposition),
et des rencontres avec
- Etienne Schreder (responsable de la Maison Autrique avec François Schuitten et Benoît Peeters et aussi auteur de bandes dessinées),
- René Fayt (Conservateur honoraire de la Réserve Précieuse des Bibliothèques de l’Université Libre de Bruxelles, qui conserve les archives de Michel de Ghelderode),
- José Géal (Toone VII) qui raconte sa rencontre avec Michel de Ghelderode et qui joue un extrait de la première pièce qu’il a interprétée de l’auteur schaerbeekois : "la farce du diable vieux"...du grand Toone !

© Edmond Morrel

"Adhémar Martens s’est inventé une biographie imaginaire pour sortir du vécu banal de petit fonctionnaire qui était le sien. Dès 1918, il publie ses premiers textes sous le pseudonyme de "Michel de Ghelderode" (du nom d’une localité flamande) qu’il conservera toute sa carrière. Le choix de ce pseudonyme est d’ailleurs révélateur d’une quête d’identité et d’un attachement réel à la Flandre auquel s’ajoute le rejet de son milieu.
A l’administration communale, on l’a déplacé de son guichet vers ce grenier où reposent toutes les affaires terminées de Schaerbeek, les dossiers morts. Et c’est là, non loin de son domicile 71 rue Lefrancq, anarchisant sans être anarchiste, peu sage sans être fou, qu’il a écrit toute son œuvre théâtrale, dans un bureau qui aurait pu ressembler à celui de la Maison Autrique."
(Extrait du catalogue de l’exposition)

A la Maison Autrique
Chaussée de Haecht, 266
1030 Bruxelles
Tel 02 215 66 00

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast