"Femmes prix Nobel de la Paix" de Esmeralda de Belgique

Ecoutez Esmeralda de Belgique au micro d’Edmond Morrel


Ecoutez Esmeralda de Belgique au micro d’Edmond Morrel (33.4 Mo)

"Femmes prix Nobel de la Paix" de Esmeralda de Belgique

"Femmes Prix Nobel de la Paix" de Esmeralda de Belgique

Voici dix portraits de femmes dont le combat a été couronné par le plus prestigieux des prix, le Nobel de la Paix. Esmeralda de Belgique est allée à la rencontre de neuf d’entre elles et a ramené de ces entretiens un portrait sensible de chacune. La dernière lauréate en date fait elle aussi l’objet d’un chapitre même si Esmeralda de Belgique n’a pas eu l’occasion (encore) de la rencontrer, mais comment ne pas évoquer dans ce livre la plus jeune des lauréates Malal Yousafzai. Chaque portrait est accompagné d’une analyse de la géopolitique des pays dont ces femmes sont issues et où elles ont mené leur combat pour la paix et les droits humains.

Le livre est ainsi une formidable porte d’entrée vers l’histoire du monde des cinquante dernières années, de l’Irlande du Nord au Pakistan.

Il est le regard sensible qu’une femme porte, avec admiration, sur celles qui ont dépassé la peur, bravé les menaces et défendu les valeurs que couronne le Prix Nobel de la Paix ainsi qu’en dispose le testament d’Alfred Nobel en récompensant chaque année « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix »

Edmond Morrel, Bruxelles le 5 décembre 2014

Sur le site de l’Editeur :

La princesse Esmeralda est partie à la rencontre des dix femmes prix Nobel de la paix. À partir de longues conversations avec chacune d’entre elles, elle trace leur parcours de vie et dresse le portrait de ces personnalités exceptionnelles. Deux Irlandaises, Mairead Corrigan et Betty Williams, lauréates en 1976, qui ont rassemblé des centaines de milliers de personnes pour mettre fin à la violence en Irlande du Nord. L’opposante birmane, Aung San Suu Kyi (1991), figure emblématique s’il en est, assignée à résidence durant quinze ans par la junte militaire de son pays et refusant de se soumettre. Rigoberta Menchú (1992), la Guatemaltèque qui révéla au monde le combat des indigènes d’Amérique centrale. Jody Williams (1997), la militante américaine qui parvint à faire interdire l’utilisation des mines antipersonnel. Shirin Ebadi, première femme à devenir juge en Iran en 1974, lauréate en 2003, inlassable défenderesse des droits des femmes et des enfants dans une société musulmane ultraconservatrice. Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue présidente d’un pays africain et Leymah Gbowee, les deux Libériennes qui partagèrent le prix Nobel en 2011 avec la Yéménite Tawakkol Karman, pour leur lutte pacifiste en faveur de la sécurité des femmes et pour leur participation à la construction de la paix. Enfin la benjamine, Malala Yousafzai, lauréate du prix en 2014, l’écolière pakistanaise militante pour le droit à l’éducation, miraculeusement rescapée après un attentat perpétré contre elle par des talibans à la sortie de son école en 2012.

Journaliste de formation, Esmeralda de Belgique est l’auteure de plusieurs livres dont deux sur le roi Léopold III, son père. Engagée dans le domaine des droits des femmes et de l’environnement, elle est présidente du Fonds Léopold III pour l’exploration et la conservation de la nature et présidente d’honneur de l’association Delphus.

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast