Ecoutez Soline de Laveleye au micro d’Edmond Morrel

Un texte singulier entrelacé au dessin complice de sa soeur cadette : "La chambre" envoûte le lecteur qui y entre.


Ecoutez Soline de Laveleye au micro d’Edmond Morrel (17.5 Mo)

Soline de Laveleye lit un extrait de "La Chambre" (979.3 ko)

Ecoutez Soline de Laveleye au micro d'Edmond Morrel

"La Chambre" de Soline de Laveleye (texte) et Gaëlle de Laveleye (dessins) aux Editions Tétras-Lyre

De Soline de Laveleye on connaît les textes courts qu’elle publie régulièrement dans la revue MARGINALES, les poèmes et les textes dramatiques. Avec "La Chambre", elle nous invite à entrer dans une pièce blanche, en suivant le fil d’Ariane que déroule Gaëlle de Laveleye, sa soeur cadette qui est aussi une remarquable complice d’illustration. L’auteure se livre aux entrelacements d’extraits du journal imaginaire d’une certaine A. et des phrases dites par la narratrice. Nous entrons dans une chambre blanche, dans l’inconnu, dans le mystère que peut-être les mots parviendront à élucider. Et s’ils n’y arrivent pas, ce seront les cris dessinés qui prendront le relai ? Ou alors, le mot qui clôt ce récit hypnotique : "pourquoi" ?
Laissez-vous entraîner dans cette rêverie envoûtante, composée à quatre mains. Chacune des deux auteures, avec ses armes et ses langages, tente à n’en pas douter de désincarcérer l’indicible.
Edmond Morrel

Présentation sur le site deBELA

La chambre est celle de l’enfermement, à la fois cellule d’unité psychiatrique et espace mental de l’aliéné, où viennent se cogner les images et les mots. C’est aussi la chambre d’écoute, lieu de résonance où se déploie l’écriture, la page blanche où sont tracés les phrases et les traits qui attesteront d’une existence, pour contrer l’oubli et l’effacement – la dilution d’un être.

La Chambre propose un texte multiple, éclaté entre les mots et les blancs, les lignes et les taches, la figuration et la suggestion, qui forme pourtant un seul mouvement, et livre ainsi au lecteur une parole écorchée, toujours au bord de l’essoufflement, mais qui ne renonce pas au récit, dans une tentative aigue d’échapper à la dissolution complète, à l’extinction blanche de la chambre d’enfermement.

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast