Ecoutez Jean Lacroix au micro d’Edmond Morrel

En juin 1861 Victor Hugo achevait "Les Misérables" à Waterloo. Une exposition exceptionnelle évoque ce monument de la littérature et de l’humanisme.


Ecoutez Jean Lacroix au micro d’Edmond Morrel (30.1 Mo)

Ecoutez Jean Lacroix au micro d'Edmond Morrel

"Les Misérables : 150 ans à Waterloo" une exposition-événement au Musée Wellington à Waterloo, Belgique, du 30 juin au 30 septembre 2011

Jean Lacroix est un homme de passion. Commissaire de l’exposition consacrée à la commémoration des "Misérables" à Waterloo, il avait déjà coordonné, en 2002, les manifestations et l’exposition célébrant le centenaire de la naissance de Victor Hugo.
Il nous raconte ici l’exposition-événement qu’il a organisée autour du premier volume du manuscrit des Misérables. On ne peut qu’être ému à regarder ce recueil de feuillets recouverts de l’écriture de Hugo composant les pages les plus émouvantes, les plus fortes, les plus engagées de son roman-phare. Autour de cette pièce maîtresse, des épreuves corrigées de la première édition (composée et publiée à Bruxelles en 1862), des "copeaux" ces languettes de papier sur lesquelles Hugo jette des notes, des phrases, des idées, des mots comme ils lui viennent dans la méditation de l’instant ou dans la fulgurance d’une inspiration soudaine.

Jean Lacroix fait partie du cénacle des spécialiste de Victor Hugo. Sa compétence, son érudition, mais aussi sa passion acharnée lui ouvrent toutes les portes. En témoignait l’exposition de 2002, "Victor Hugo, mille jours en Belgique" dont le catalogue, encore disponible, est un véritable livre d’art et de référence. En témoignent aujourd’hui les pièces que l’on peut voir à Waterloo et qui, pour certaines, n’étaient jamais sorties de leurs collections d’origine.

Jean-Marc Hovasse, l’éminent biographe de Victor Hugo, rend hommage à Jean Lacroix dans la préface de l’exposition "Les Misérables : 150 ans à Waterloo". Nous lui laissons le dernier mot :

"...cet heureux événement qui voit entre autres le retour à Waterloo du fameux manuscrit venu et reparti il y a 150 ans, variante de la comète du 30 juin 1861, a un commissaire qui ne s’appelle pas Javert mais Jean, et Lacroix comme l’éditeur des Misérables. Il y a des signes qui ne trompent pas. grâce à lui et à quelques autres, la malédiction des colonnes françaises à Waterloo, depuis celle des cuirassiers de Milhaud jusqu’à celle du monument à Victor Hugo, en passant par celles de l’hôtel détruit, est en vois d’être conjurée. Il était temps."

Ecoutez Jean Lacroix, procurez-vous une des multiples éditions des Misérables et précipitez-vous à Waterloo.

Edmond Morrel

Informations pratiques :
Exposition du 30 juin au 30 septembre 2011
Musée Wellington
Chaussée de Bruxelles, 147
B-1410 Waterloo
Belgique

http://www.museewellington.be/

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast