Des envoyés spéciaux extra-ordinaires...

L’expérience hors du commun d’une institutrice de combat


Rencontre Hermine Bokhorst et Edmond Morrel (18.3 Mo)

Lecture par Hermine Bokhorst - Montage sonore : Constance Colot (4.8 Mo)

Des envoyés spéciaux extra-ordinaires...

Hermine Bokhorst conjugue deux vocations : le journalisme et les enfants de ses classes de l’école primaire où elle exerce le métier d’institutrice. Elle est la "Madame de morale" dans l’école d’enseignement spécialisé "La Vallée" à Schaerbeek.
A la demande des enfants de "La Vallée", mais aussi de l’Ecole 17 également située à Schaerbeek, elle a encadré et coordonné une démarche de compréhension du thème qui les préoccupait par dessus tout : la violence.
Ils s’appellent Les envoyés spéciaux sont : Zakaria, Bilal, Amine, Zeynep, Nawal, Morgane,Soufiane, Karima, Jennyfer, Mehdi, Brandon, Ilias, Selahattin, Ali, Luca, Ferat, Umit, Mathïeu, Ines, Nicolas, Alizée, Sarah, Nathan, Romane, Deborah, Quentin, Alessandro, Héloïse, Soufiane, Safiya, Joachim, Chloé, Lokman, Yasmine avec Madame Hermine.
Ils sont devenus "Les envoyés spéciaux".
Leur enquête sur la violence a débuté par un sondage auprès de 413 élèves de 13-14 ans. Celui-ci révèle des indications inquiétantes. Ainsi 92 % des enfants estiment qu’il y a de la violence à l’école. Celle-ci s’exprime par des insultes, des moqueries, des bagarres, des rackets, des jeux dangereux, de l’exclusion.
C’est de cela qu’ils témoignent dans un livre intitulé "Les envoyés spéciaux". Ils rendent compte des résultats du sondage, proposent des réponses à la question "que faire pour arrêter la violence ?"...Ils évoquent ce qu’ils peuvent faire eux-mêmes (émotions, perception, attitude, comportement), ce que l’extérieur devrait faire (à l’école, à l’extérieur de l’école), ce qu’il faudrait interdire. Enfin ils décrivent la réalité à atteindre, mais surtout, ils continuent de rêver "que tout le monde soit heureux, que les gens travaillent ensemble comme des fourmis, que les insultes n’existent pas".

Suivent des textes dans lesquels ces jeunes envoyés spéciaux se racontent, disent leur quartier, leurs parents, ou alors des rencontres ("Visite à la prison de Tongres", "Balade à Anderlecht avec Fadila Laanan", "Ben aide les sans-abri")

Chacun de ces textes est empreint de cette simplicité désarmante qui noue la gorge, éveille la conscience, modifie le regard.

Pour les enfants, l’écriture a vaincu le refoulement de l’angoisse, de la peur, de la violence. Ecoutez la rencontre avec Hermine Bokhorst et sa lecture d’un des textes de ce livre à lire toutes affaires cessantes...

Le livre "Les Envoyés spéciaux" est disponible en s’adressant à la bibliothèque Sésame, 224 bd Lambermont 1030 (Cris Despeigeleer ou Séphane Dessicy se sont occupés du projet)

Edmond Morrel

Hermine Bokhorst a créé un blog sur lequel vous pouvez réagir ou témoigner.
Les jeunes envoyés spécaiux ont encontré de nombreuses personnes ressources : Le Service Laïque d’aide aux justiciables, Fadila Laanan, Ministre de la Culture et de l’Audiovisuel de la Communauté française de Belgique, Ben de l’hôtel Mozart, Coyote, Marc Metdepenningen, Michel Claise, Jean-Marc Mahy, Béa Diallo et bien d’autres…

Hermine Bokhorst est aussi nouvelliste. Ses textes de fiction courts se trouvent sur son blog personnel. Allez les lire et ainsi découvrir une autre facette de cette personnalité aussi engagée qu’attachante. La revue littéraire MARGINALES a déjà publié une de ses nouvelles.

(Photo © Sylvain Piraux)

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast