BRUXELLES : "la deuxième ville de théâtre francophone au monde"

Les pièces à voir...A vos agendas


Jacques De Decker six pièces à voir toutes affaires cessantes... (21 Mo)

La semaine dernière, Jacques De Decker a passé 6 soirées au théâtre à Bruxelles...6 spectacles très différents, réunis par un point commun : le remarquable niveau de qualité de chacun d’entre eux. Réservez vos places et vos soirées pour (re)découvrir la capitale du théâtre francophone au Théâtre des Martyrs, au Théâtre du Parc, à la Comédie Claude Volter, au Théâtre Poème et au Rideau de Bruxelles... Si vous hésitez encore, écoutez la chronique de Jacques De Decker...

Edmond Morrel

MICROFICTIONS Riches Claires

JPEG - 80.3 ko
Microfictions

Communiqué :
Un spectacle sonnant et trébuchant qui nous fait rire de notre prochain tout en remerciant le ciel de ne pas trop lui ressembler ! Après Petites fêlures, Yann Mercanton revient aux Riches-Claires avec un nouveau spectacle encore plus grinçant et détonnant. Microfictions est une suite de portraits passés à la soude caustique par Régis Jauffret, un auteur qui fait l’unanimité de la critique littéraire et du grand public depuis quelques années.
Du 21 avril au 8 mai 2009 à 20h30
du mardi au samedi

Il était une fois la Belgique Comédie Claude Volter

JPEG - 27.9 ko
Il était une fois la Belgique

Un texte de Patrick Roegiers, en création mondiale. D’après « Le Mal du Pays : Autobiographie de la Belgique » de Patrick Roegiers
Mise en scène : Vincent Dujardin
Avec : Michel de Warzée, Philippe Vauchel et Nicolas Pirson. costumes : Christian Guilmin.

Communiqué :
Un pays, c’est un tout.
De Brel à Brabançonne,
de babelutte à Godferdoem,
de doef à drache,
de Herve à tof,
de pot belge à pistolet,
sans oublier les dentelles, les chevaux brabançons, la mer du Nord, la place des Martyrs, le cuistax, l’enfance, le football, Merckx, Michaux, Spilliaert, Ensor et Wiertz.
Trois comédiens en liberté disent les mots de l’auteur. Avec une émotion, une liberté, une drôlerie qui n’appartiennent qu’au théâtre.
Du 22 avril au 16 mai 2009

BIOGRAPHIE DE LA FAIM Théâtre des Martyrs

JPEG - 15.1 ko
Biographie de la faim

Communiqué : "La faim, c’est moi". Dans ce récit autobiographique, Amélie Nothomb nous livre les vingt premières années de sa riche existence. Elle nous raconte ses jeunes années à travers le prisme de la faim. Il ne s’agit pas seulement de la faim de nourriture, mais aussi de la faim d’amour, de livres, d’écriture, et d’une folle curiosité pour la vie. Fille de diplomate, Amélie est ballottée de pays en pays. Une enfance et une adolescence faites de voyages, de l’Asie à l’Amérique, en passant par l’Europe.

Entre sa soif de vie et sa faim de découvertes, elle raconte aussi les épreuves qu’elle a dû traverser. Née au Japon, qui reste à jamais pour elle une sorte de paradis perdu, elle connaîtra successivement les chocs culturels de la Chine communiste, de l’Amérique capitaliste, du Bengladesh tiers-mondiste.

avec
Stéphanie Blanchoud, Nathalie Cornet, Jessica Gazon, Ingrid Heiderscheidt,
Michel Hinderynckx.
Adaptation, mise en scène et scénographie : Christine Delmotte
Assistanat mise en scène : Elise Vandergoten
Eclairages, direction technique et réalisation scénographie : Nathalie Borlée
Réalisation bande son : Lorenzo Chiandotto
Réalisation costumes : Cathy Peraux
Régie : Pierre Hendrickx
Régie plateau : Arthur Carton
Assistanat général : Gabrielle Dailly
Durée du spectacle : 1h35 sans entracte
GRANDE SALLE Cie Biloxi 48
Du 24/04 au 30/05/2009
Dim : 10 et 17/05

MORT DE CHIEN Rideau de Bruxelles

JPEG - 15.1 ko
Biographie de la faim

AUTEUR HUGO CLAUS
MISE EN SCENE PHILIPPE SIREUIL
NEDERLANDSE BOVENTITELING
vanaf 04-5

Texte français Alain van Crugten

Avec
Valérie Bauchau / Janine Godinas / Philippe Jeusette / Bernard Sens / Simon Wauters
Mise en scène & lumières Philippe Sireuil / Scénographie Vincent Lemaire / Costumes Catherine Somers / Décor sonore Lorenzo Chiandotto / Travail vidéo Benoît Gillet / Assistante à la mise en scène Christelle Alexandre / Régie générale Gauthier Minne / Accessoires Stanislas Drouart / Régie plateau Olivier Vincent / Habilleuse Laurence Hermant / Régie lumières David Cardinael ou Bart Zwaenepoel / Stagiaire régie Marion Benhammou / Réalisation du décor Vincent Rutten / Réalisation du surtitrage Rudi Bekaert

Communiqué : MIRA - Je crois toujours qu’il existe autre chose qui m’attend quelque part, je ne sais absolument pas ce que c’est, mais autre chose. Et quand je regarde autour de moi, tout ce que je vois, c’est la télé.

Le néon de l’enseigne du bar Mimosa ne s’allumera pas. 
Ce soir, Mira, la belle entraîneuse qui met les hommes dans sa poche, la reine de la route de Courtrai, ne vendra pas son corps. Une fille du bar voisin a été retrouvée assassinée. 
Georges, souteneur et amant de Mira, chroniqueur pour les arts plastiques au Courrier de la Lys, est contrarié. Mimi, la maman de Mira se confie à Puma, son chien empaillé. PJ et Frans mènent l’enquête. Tandis qu’au son de la Traviata, le père de Mira lui apparaît vêtu de son uniforme de soldat. La catastrophe est-elle inéluctable ?

Hugo Claus (1929 - 2008) 
Il aurait eu 80 ans en 2009. On voulait fêter ce grand « flamingant francophone », comme il aimait à se définir. Il a décidé de tirer sa révérence en mars dernier. Eh bien, on va le fêter quand même ! 
Marqué dans ses jeunes années par le surréalisme et Artaud. S’engage dans le mouvement COBRA aux côtés d’Alechinsky et Dotremont. Touche-à-tout de génie. Romancier, poète, dramaturge, metteur en scène, cinéaste, peintre... Visionnaire et provocateur. Pourfendeur des conservatismes de tout bord. Plusieurs fois pressenti pour le Prix Nobel. Il avait pour habitude de dire : « Je suis un peintre dont j’aimerais qu’on dise qu’il a écrit de bons livres ».

Le piano de Staline Théâtre du Parc

Drame de David Pownall (G.B.)
Adaptation : Jean-Claude Idée (B.)

JPEG - 4.6 ko
Le piano de Staline

Communiqué : Staline convoque autour d’un piano Chostakovitch et Prokofiev.
Avec son bras droit chargé de la Culture, Jdanov, il n’aura de cesse d’humilier les deux compositeurs de génie. Ceux-ci savent qu’ils risquent leur vie. La défense de leurs idéaux vaut-elle dix ans de camp de "redressement" ?
Humour, cruauté, cynisme politique sont au rendez-vous.

Mise en scène : Jean-Claude Idée.
Assistanat : Catherine Couchard.
Décor et costumes : Serge Daems.
Avec :
Jean-Claude Frison (Chostakovitch)
Alexandre von Sivers (Prokofiev)
Jean-Marie Pétiniot (Staline)
Jacques Viala (Jdanov)

Du 23 avril au 23 mai

LA FEMME A DEUX TETES Théâtre Poème

Textes de Marguerite Yourcenar et de Frank Pierobon
Mise en scène et interprétation : Charles Gonzalez

JPEG - 20.8 ko
Charles Gonzalez metteur en scène et interprète de La Femme à deux têtes

(Déjà évoqué dans "Espace Livres" avecinterviews de l’auteur et de l’interprète)
Vendredi 1er mai à 20h30
Samedi 2 mai à 20h30
Dimanche 3 mai à 16h00

Retour




 

Recherche



 

Newsletter

Pour être tenu au courant des activités d'Espace Livres


Attention, si vous possédez une adresse YAHOO ou HOTMAIL, nous attirons votre attention sur le risque que nos messages ne vous arrivent pas ou qu'ils soient classés systématiquement dans vos spams. Nous vous invitons donc à inscrire et à utiliser une autre adresse pour le site.
 
 
 

Services

flux rssS'abonner au podcast